vendredi 7 décembre 2012

Anarchy in the UK

Eat your cereals with a fork and do your homework in the dark



La fin du monde est proche. Ca doit tomber le 21 décembre, soit dans deux semaines. 
Ca tombe un peu mal parce que le 21, j'ai une soirée. 
Mais bon. Que voulez-vous. On ne peut pas toujours faire ce qu'on veut.

Quoique. L'approche de l'Apocalypse semble faire souffler comme un vent de révolte.
Cette semaine, des élèves ont colorié les cheveux de mon poster de la Reine d'Angleterre en bleu avant de lui mettre une punaise dans le nez en guise de piercing ! (Punk, baby, punk). 
L'humanité est en train de sombrer dans l'anarchie la plus totale.
La révolution est à nos portes. 


Non mais je vous rassure, à part ça, pas de signe d'incivilité majeur.
Il y a bien cette petite sixième dont je suis professeur principale qui est arrivée à l'école aujourd'hui avec un grand couteau qu'elle a consciencieusement pressé contre la carotide d'un certain nombre de ses camarades en menaçant de les égorger, mais bon, pas de quoi s'inquiéter, hein. 
En effet, elle nous a bien expliqué qu'il s'agissait en réalité tout simplement d'un couteau "pour couper le pain", et que donc tout allait bien, c'était pas grave. C'est vrai, quoi : qui sommes nous pour empêcher les enfants de jouer à la dînette pendant la récréation ? 

Elle va évidemment être exclue. Cela dit, il est possible qu'elle échappe au conseil de discipline grâce à la fin du monde, donc. (La petite maline). (C'est peut-être ce qu'elle s'est dit : la fin du monde étant proche, je vais me faire un petit plaisir et buter deux trois petites nanas de ma classe au lieu d'apprendre mes leçons, c'est quand même plus fun). (Certains professeurs se sont d'ailleurs empressés de me demander les noms de ses victimes : "Non parce que ça dépend qui c'était, quoi. Pour certains on peut peut-être faire une exception et passer l'éponge, non ?").
Ah, tout cet amour qui règne dans les établissements...
Dialogue entendu dans les couloirs du collège :
Un élève à une collègue : Alors madame, toujours aussi vieille ?
Réponse : Ouais, et toi, toujours aussi black ?
(La magie de Noël).

De mon côté, l'approche de la fin du monde va me permettre de faire l'impasse sur le ménage.
Parce qu'il serait grand temps de passer l'aspirateur chez moi : en effet, je soupçonne les moutons de poussière d'être sur le point d'inventer l'alphabet.
Mais puisqu'on va tous mourir, à quoi bon ? (Quel soulagement).
D'autant plus que je ne voudrais pas être responsable de l'extinction d'une nouvelle civilisation.
Après tout, toutes les civilisations se valent, non ?

Ca m'évite également de flipper rapport à l'Immaculée Conception qui tombe demain. Ben oui, parce que, ayant récemment arrêté la pilule (je me suis dit que l'abstinence était finalement un moyen de contraception assez sûr) (sob), plus rien ne me protège contre une éventuelle intervention divine.

Ca va également m'éviter de fêter Noël : cette année j'ai pas les moyens d'acheter des cadeaux, et ça m'aurait gênée de devoir offrir des dessins à tout le monde (Je dessine très très mal). 
Quoique j'aurais pu peindre des pommes de pin, aussi. Ou des oeufs durs. A mettre sur la cheminée. (Ou comment faire le bonheur de ses proches).
Je serais cela dit peut-être moins désargentée si je n'achetais pas des ordinateurs portables inutilement.
Oui parce que, mon vieil ordinateur portable ne s'allumant plus, je suis allée en acheter un autre l'autre jour. Or, tout à l'heure, comme mon nouvel ordinateur déconnait méchamment (il a une semaine et il plante déjà dix fois par jour) (ouais, dans la vie je suis une meuf qui gère), j'ai eu la riche idée de brancher ma nouvelle alimentation sur le vieux pour voir, et là, magie : il remarche comme au premier jour ! 
Alf : "Tu es une tache, mon coeur".

Quoique j'aime bien Noël, moi. L'odeur du sapin, le champagne, les huitres, mes tantes qui chantent des chansons de marin et mon père qui chante Sinatra, tout ça. Ca m'embêterait de louper ça.
Peut-être que cette année, on devrait avancer Noël, du coup.

J'aurais bien revu Martin avant de mourir, aussi. 
Mais ça semble mal barré, vu que Martin ne me parle plus. 
Oui parce que moi, voyez-vous, quand l'homme idéal présumé m'envoie un texto le dimanche à 17h30 pour me dire qu'il a fini le boulot plus tôt et que donc est-ce que je suis libre pour aller boire un verre, au lieu d'y aller gaiement, je dis non et je l'engueule de ne pas m'avoir rappelée plus tôt.
Hum.
Je ne comprends décidément pas pourquoi mes relations avec les hommes finissent si mal...
(Ah, vous si ? Tiens).

Pour Noël, je pense que je vais m'offrir une Magic 8 Ball pour obtenir enfin des réponses à toutes ces questions qui me taraudent. (Par exemple, là, je viens de lui demander si j'étais une sombre conne, et elle m'a répondu "Résolument Non", ce qui est cool. Depuis le temps que je me demandais).

Non parce qu'en fait c'est pas vraiment la fin du monde, donc tout va bien. (Quoique la Magic Ball vient de me dire qu'en fait si, du coup je suis un peu perdue, je ne sais plus à qui me fier, maintenant).
Dans deux semaines, c'est au contraire le début d'une nouvelle vie qui s'appelle les vacances !
(Le jour de la rentrée, après les vacances de la Toussaint, quand on est tous arrivés en salle des profs à 8h du matin, un petit mot du principal nous attendait sur le tableau :
"Allez, courage ! Plus que six semaines !")
(Bienvenus dans le monde merveilleux des branleurs à l'Education Nationale).

A défaut de conquérir Martin Cannavo, donc, je vais pouvoir jouer au Risk avec mes cousins et conquérir le monde. Je vais aussi pouvoir mater Homeland jusqu'au bout (joie) avec des grosses chaussettes rouges à petits flocons blancs (le détail christmassy a ici une importance majeure). Et je vais pouvoir regarder la neige tomber sur Paris derrière ma baie vitrée en mangeant des Pyrénéens. Et prendre tout plein de bonnes résolutions que je ne tiendrai jamais pour la nouvelle année. Et regarder Retour Vers le Futur et Les Dents de la Mer pour la 250ème fois, parce que oh, c'est Noël ou bien ?
C'est beaucoup de bonheur.
Et puis, qui sait, peut-être que l'année prochaine, je trouverai l'amour. (D'autant que la Magic Ball a dit que c'était dans les astres et tout, donc bon).
Mais en attendant je vais me concentrer sur le Père Noël.
My heart belongs to Santa Claus.



11 commentaires:

  1. Nul nul nul !!!!! Pourquoi t'as fait ta fille relou avec Martin???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Demande à la Magic Ball. Moi je pensais que c'était parce que j'étais une sombre conne, mais il paraît que non.

      Supprimer
  2. J'ai ri, tu as une telle dérision! ET pourtant, je trouve ça tout ça à la fois, pas triste, parce que ça ne l'est pas, mais d'une sorte de mélancolie hilarante, d'humour et d'espoir qui (de) meur(t)e, en glissant sur ton esprit que j'aime vraiment beaucoup!:)

    Je relirai demain, parce que dans la première lecture je suis dans l'émotion, et tout m'échappe en fait!

    RépondreSupprimer
  3. Salut Bayane,

    Je voulais juste te laisser un commentaire pour te dire que ton blog a fait ma soirée ;) je suis tombée dessus totalement par hasard, en commençant par le site hellocoton je crois... Et j'en suis ravie !
    J'ai 10 ans de moins que toi mais justement tout ce que tu écris me parle et me fait réfléchir en même temps, bref, une lecture très ludique haha. Et bien drôle aussi.

    Surtout n'arrête pas d'écrire. Je mets ton blog dans mes favoris.

    Des bisous !

    Rosalie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Rosalie !
      Tu mets mon blog dans tes favoris ? Waouh. Merci :)

      Supprimer
  4. Ah, et le PS : j'avais envie de buter Brigitte Bardot dans "Le Mépris", moi aussi ;) Mais les commentaires et les analyses qui en ont été faites m'ont donné envie de le revoir !

    RépondreSupprimer
  5. Last Christmas, i gave you my heart but the very next day you gave it away ... aaaaah Wham <3

    En tous cas j'ai rêvé que tu avais une aventure torride avec Rafael Nadal. j'étais pas du tout jalouse... Mais fais gaffe, l'immaculée conception marche aussi dans mes rêves ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha, ça marche aussi dans tes rêves ? Arf ;)

      Supprimer
  6. Mon dieu! Je suis ton blog depuis moins de trois mois et j'ai déjà une peur panique du collège où tu bosses! Et plus je te lis, plus je me recroqueville sur mon canapé en me disant : "Ce n'est PAS réel!!!". C'est normal?

    Ps: Ah oui, et puis je suis ton blog depuis moins de trois mois et je te trouve déjà parfaite. Mais ça tu le sais. Si si, rappelle toi, par là -> http://ichbineinemidinette.blogspot.fr/2012/10/love-me-tender.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, tu sais, je suis dans un collège plutôt tranquille, pourtant...

      PS : C'est le coup des chaussettes de Noël qui t'a séduit, c'est ça ? Je comprends. Peu de gens résistent ;)

      Supprimer